Comment contester un AT/MP ?

21/01/2019

Le 5e baromètre de la gestion des accidents du travail/maladies professionnelles 2018 réalisé par le cabinet Junior ESSEC Conseil pour le compte de BDO France et de Fayan-Roux, Bontoux et associés, vient de paraître.

L’édition 2018 confirme que les risques professionnels touchent une majorité d’entreprises et que, malgré l’attention croissante portée aux coûts des risques professionnels, le coût moyen forfaitaire des risques professionnels a crû de 3,7 % sur 2019, ce qui n’est pas sans incidence sur le montant des cotisations AT-MP.

Pour faciliter la prévention des risques en entreprise, un nouvel espace accidents du travail/maladies professionnels, ou AT/MP, est disponible sur la plateforme de déclaration sociale net-entreprises.fr.

Par ailleurs, suite à l'arrêt en date du 24 novembre 2016, le taux de cotisation dû au titre des accidents du travail et des maladies professionnelles déterminé par les caisses régionales d'assurance maladie peut être remis en cause par une décision de justice ultérieure qui en modifierait les éléments de calcul.




Lorsque la décision CRA n'a pas été portée à la connaissance du requérant dans le délai de deux mois, l'intéressé peut considérer sa demande comme rejetée.

Le délai de deux mois prévu à l'alinéa précédent court à compter de la réception de la réclamation parl'organismede sécurité sociale.

Toutefois, si des documents sont produits par le réclamant après le dépôt de la réclamation, le délai ne court qu'à dater de la réception de ces documents.
Si le comité des abus de droit a été saisi d'une demande relative au même litige que celui qui a donné lieu à la réclamation, le délai ne court qu'à dater de la réception de l'avis du comité par l'organisme de recouvrement.

Si vous souhaitez connaître les possibilités de contester vos AT et ainsi réduire votre Taux durablement, contactez-nous ici 

 

Articles précédents

Partagez